Lire la suite ...
Appel à projets CNDREAO FAIP-N 2015

Le Comité National de Développement des Réseaux pour l’Education en Afrique de l’Ouest Sénégal (CNDREAO Sénégal) lance son premier appel annuel à projets intitulé « Fonds d’Appui aux Initiatives Pédagogiques Nationales » (FAIP-N).
Le FAIP-N est destiné à soutenir financièrement les projets portés par les organisations membres du réseau CNDREAO SN (seules ou en consortium) à l’échelle nationale et construits en partenariat avec les autorités publiques en direction des cibles de l’Education de Qualité Pour Tous (EQPT).
Le (FAIP-N) vise à contribuer à l’atteinte de l’objectif spécifique du Programme de Développement des Réseaux pour l’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE AO III,) qui est de « Consolider la légitimité et la crédibilité de l’ensemble des acteurs du programme pour positionner progressivement le réseau national comme acteur de référence en matière d’éducation auprès des coordinations de la société civile et des pouvoirs publics

OBJECTIFS :
1. Stimuler les initiatives et l’accompagnement des projets socio-éducatifs,
2. Renforcer l’autonomie et la capacité des organisations membres et du réseau,
3. Favoriser le renforcement de capacité en matière de conduite, gestion, organisation et évaluation de projets de développement,
4. Alimenter la réflexion des groupes thématiques nationaux.

PRIORITES
1. La co-construction dans le cadre de consortium
2. La mise en place de partenariat entre organisations membres du réseau et organisations et autorités publiques (elles peuvent être de nature et d’envergure différentes, allant des ministères jusqu’aux mairies en passant par les inspections locales. Cependant, l’échelon le plus local et proche du terrain devra toujours être recherché.
3. L’innovation dans les modes d’intervention pour l’amélioration de l’environnement scolaire.
4 - Critères d’éligibilité des organisations

Les projets pouvant regrouper plusieurs organisations membres, une seule organisation sera référencée comme « porteuse ». Les autres seront désignés comme « partenaires ».
Sont éligibles au Fonds d’Appui aux Initiatives Pédagogiques Nationales, les organisations remplissant les critères suivants :

CRITERES ADMINISTRATIFS SOURCE DE VERIFICATION
Être membre du (CNDREAO) : Fiche d’adhésion
Avoir son siège au Sénégal  : Statuts, déclaration
Date de création antérieure au minimum de 2 ans à la date de dépôt de la candidature ; Récépissé
Fonctionnement statutaire et démocratique de l’organisation : (Rapport annuel d’activité, PV d’AG, ...
Posséder un compte bancaire propre à l’association ; Relevé d’identité bancaire
Ne pas faire l’objet d’une procédure de faillite ni avoir fait état de manquements avérés sur un précédent projet/programme sous financement public : Bilan annuel et comptes de résultats ; rapport d’activités

FINANCEMENT
La demande de subvention devra être comprise entre 1 000 € soit 655 957 FCFA et 3 000 € soit 1 967 871 FCFA : cf Budget prévisionnel
Le FAIP-N prend en charge 50% au maximum du montant global du projet ; Plan de financement
25% minimum, provenant de fonds propres ou de fonds levés auprès d’autres partenaires techniques et financiers : Plan de financement
25% maximum de valorisations : Plan de financement
Durée des projets : entre 02 et 04 mois au maximum (en fin mai) : Chronogramme de mise en œuvre
Les organisations ne répondant pas à ces critères administratifs pourront solliciter l’appui du CNDREAO dans leurs démarches d’éligibilité

DEPOT DES PROPOSITIONS
Les propositions de projets seront reçues uniquement par courriel à l’adresse suivante : comitesenegal@gmail.com.
Et avec comme Objet : le nom de l’organisation porteuse – son Groupe thématique et suivi du Sigle FAIP-N 1.
Tout dossier incomplet sera classé sans suite.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
Pour toutes informations complémentaires, s’adresser à la Coordination Nationale du CNDREAO Sénégal
Adresse  : Siège social Villa n° 09 - Immeuble FALL ROBINST STEEL - Route des Niayes - 3ème étage - Appartement n°09 - SICAP Pattes d’Oie Builders - Dakar
Téléphone : 33 855 31 97 - Email : comitesenegal@gmail.com


Lire la suite ...
Jeu concours : « Quel nom pour la dernière phase du PRODERE AO III (2016-2018) » ?

Depuis 2005, nos organisations ont clairement affichées une ambition commune : « Structurer un réseau d’acteurs de la société civile » dans le but d’assurer une « participation de la société civile à la réalisation des objectifs de l’éducation de qualité pour tous ».

Le PRODERE AO III, 2014 - 2018 :
Après avoir réalisé 2 phases successives (PRODERE AO I : 2006 - 2010 / PRODERE AO II : 2011 - 2013), 4 années supplémentaires de soutien restent nécessaires pour permettre aux réseaux nationaux d’atteindre un niveau d’autonomie viable. Ces 4 années sont découpées comme suit :

  • Mars 2014 / Février 2016 : PRODERE AO III, financé par l’AFD ;
  • Mars 2016 / Février 2018 : Financement AFD à renouveler.

Objectifs Mars 2018 :
D’ici Mars 2018, les réseaux nationaux ont donc pour objectifs :

  • Etre, seuls, en mesure de renforcer les savoirs, savoir-être et savoir-faire des organisations membres, de plus en plus nombreuses, en leur permettant d’échanger, de communiquer et de pratiquer avec des organisations de types et de nature différents et complémentaires, dans leurs pays ou à l’étranger ;
  • Etre des acteurs majeurs de l’environnement éducatif de leur pays ;
  • Etre autonomes sur les plans stratégique, opérationnel, financier, etc. ;
  • Tisser des partenariats pérennes avec les pouvoirs publics centraux et décentralisés ainsi que des partenariats stratégiques avec d’autres acteurs de la société civile ;
  • Les acteurs du PRODERE AO seront en mesure de faire évoluer les mentalités, les pratiques et les politiques éducatives de leurs pays en : s’appuyant sur les pratiques venues du terrain / s’alliant avec des organisations influentes dans le milieu éducatif / tissant des relations avec les autorités ;
  • Les acteurs du PRODERE AO entreront dans une nouvelle phase de partenariat de type « Alliance stratégique internationale ».

Jeu concours :
Dans le cadre de cette ultime étape du programme (Mars 2016 / Février 2018), le Comité de Pilotage Transnational (CPTN) lance un grand jeu concours afin de nommer cette dernière période.
Le nouveau nom du programme devra :

  • être le reflet de nos objectifs à 2018 (voir ci-dessus) ;
  • être bref ;
  • être « accrocheur » et « dynamique » ;
  • afficher nos valeurs et nos positions. Le grand gagnant verra le nom qu’il a proposé comme nouvelle appellation du programme !

Comment participer ?
Pour ce faire, rien de plus simple ! Envoyez vos propositions de noms à vos cellules nationales de coordination jusqu’au 31 Juillet 2015 (à Solidarité Laïque pour les organisations françaises). Vos cellules, avec l’appui des bureaux, se chargeront de sélectionner les meilleures propositions qui seront par la suite étudiées en CPTN. Le grand vainqueur sera désigné par notre prochain CPTN de Septembre 2015. L’Assemblée Générale de Janvier 2016 entérinera notre nouvelle appellation.
A vous de jouer !


Lire la suite ...
CNDREAO Sénégal consolide ses premiers pas en « capi »

Cette activité s’inscrit dans le programme de renforcement de capacité qui vise à instaurer la culture de la capitalisation au sein de toutes les organisations membres du CNDREAO.

JPEG - 264.9 ko
Participants

Messieurs Ibrahima NDIAYE Chef de file du groupe thématique petite enfance, Bakari DABO adjoint au chef de file éducation non formelle et Mame Ousmane DIENE chargé de communication du CNDREAO ont animé cette session qui a réuni dix participants.

De l’avis de ces derniers, les intenses activités menées au cours de ces deux jours ont permis d’atteindre globalement les objectifs fixés. Il s’agissait notamment de décrire le processus d’élaboration des fiches de capitalisation, d’identifier clairement l’innovation qui est digne d’être partagée, de répertorier les points de réussite et les difficultés renforcées, de s’accorder sur le destinataire principal et les usages du produit, de saisir les enjeux de la communication en capitalisation et de convenir d’un format de présentation du produit.

Les réponses formulées ont alimenté l’élaboration de deux outils qui sont en cours de finalisation et qui feront l’objet d’un partage au niveau du réseau et ensuite au niveau du programme.

Au terme de la formation, les participants ont exprimé leur satisfaction tant pour la qualité de la formation que pour le document publié lors de la Foire aux Savoirs organisée pendant les Rencontres Franco-Africaines de 2016 et intitulé « Premiers pas en capi … premières fiches ».

JPEG - 264.9 ko
Participants

Avant de se séparer ils se sont par ailleurs engagés à réaliser le plan opérationnel de capitalisation et à produire de nouvelles fiches d’ici le 15 mars afin de rendre possible leur publication à la Foire aux Savoirs nationale du 23 mars 2016.

JPEG - 222.6 ko
Un participant attentif

Mame Ousmane DIENE
Chargé de communication CNDREAO


Lire la suite ...
Des outils de « com » pour les organisations membres de CNDREAO Sénégal
JPEG - 314.9 ko
Le Coordonnateur de CNDREAO et des participants

Cette activité, destinée à renforcer les capacités des chargés de communication des organisations membres, a enregistré la participation de neuf personnes dont les deux formateurs et une stagiaire du CNDREAO, journaliste à Radio Sénégal Internationale et inscrite en master de communication au CESTI (Centre d’Etudes Supérieures en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication.

Des exercices individuels et collectifs ont vite permis au groupe d’identifier les besoins de formation et de se mettre d’accord aussi bien sur le contenu que sur la méthodologie.

JPEG - 314.9 ko
Le Coordonnateur de CNDREAO et des participants

Ainsi au terme des deux jours de formation cette démarche a permis à l’ensemble des participants de créer ou de mieux se familiariser avec quatre supports informatiques de communication : la base de donnée avec Excel, le support de présentation avec power point, le mailing avec les comptes e-mail et la diffusion avec Facebook.
Certainement la maîtrise de ces outils par les chargés de communication des organisations membres rendra ces dernières plus visibles, à l’interne comme à l’externe.
Vivement la prochaine session prévue les 26 et 27 mars 2016 au siège de CNDREAO Sénégal.

Mame OusmaneDIENE
Chargé de Communication
CNDREAO Sénégal

JPEG - 275.8 ko
Itw du chargé de com de CNDREAO

Lire la suite ...
Cérémonie de remise de don à l’école primaire du camp des réfugiés maliens de Tabarey Barey

Cette activité rentre dans le cadre de la célébration le 8 mars dernier de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars dernier. La cérémonie s’est déroulée en présence du Président de RESDEN M. SayoubaHalidou, des chefs de file thématiques du RESDEN, de l’Inspecteur de l’enseignement primaire et du conseiller pédagogique du Département d’Ayorou, des membres de la Cellule Nationale de Coordination du RESDEN et des responsables du Camp Manager, ainsi que des parents d’élèves venus très nombreux pour la circonstance. Dans son intervention, le Préfet d’Ayorou M. Amadou Hamidou a, au nom du Gouvernement de la 7ème République et de la population de son entité administrative, notamment les parents d’élèves de cette école, remercié le RESDEN et ses partenaires pour ce geste appréciable. Ce geste, dit-il, cadre bien avec la politique des autorités nigériennes, celle de mettre les enseignants et les élèves dans de meilleures conditions de travail et d’étude. « Ce don que vous faites aux élèves filles de Tabarey Barey est d’une importance capitale et vient à point nommé, au moment de la célébration de la journée internationale de la femme. Il contribuera de manière spécifique à l’émancipation de ces jeunes filles qui sont les femmes de demain, mais aussi à l’émancipation de la femme nigérienne en général », déclare le Préfet d’Ayorou M. Amadou Hamidou.Cette occasion solennelle a été saisie par le Préfet d’Ayorou pour remercier l’AFD et Solidarité Laïque France ainsi que le Programme de Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) pour tout l’accompagnement qu’ils apportent au RESDEN dans ses activités. M. Amadou Hamidou a sollicité l’appui d’autres partenaires pour le RESDEN afin de permettre au Réseau d’être plus proche des populations nécessiteuses.Pour sa part, le Président du RESDEN Sayouba Halidou a, dans son allocution, souligné que le RESDEN est membre du Programme de Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) qui regroupe Cinq (5) pays de l’Afrique de l’Ouest à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal et la France. Ce Programme est soutenu par l’Agence Française du Développement (AFD) à travers l’association Solidarité Laïque France. Le PRODERE-AO qui accompagne les cinq (5) réseaux d’éducation de ces pays membres depuis décembre 2005 est dans sa troisième phase. L’objectif de la poli¬tique de ce programme est l’autonomisation de ces cinq réseaux afin qu’ils puissent œuvrer efficacement à changer positivement les politiques éducatives dans nos pays respectifs. Le Président du RESDEN a indiqué que cette action, vise à stimuler non seulement ces jeunes filles pour qu’elles accordent une importance à l’éducation, mais aussi pour inspirer d’autres partenaires à soutenir les actions du RESDEN en faveur de l’éducation au Niger. M. Sayouba Halidou a, au nom des membres du RESDEN, remercié les autorités locales, départementales et régionales pour leur facilitation et leur accompagnement dans la mise en œuvre et la réussite de cette activité. Intervenant pour la circonstance, le responsable du Camp manager et le Directeur de l’école, ont tous salué ce geste du RESDEN qui vient au bon moment. Pour rappel, les kits sont composés de trois (3) cahiers dont un de 300 pages, un de 200 pages et un de 100 pages, un stylo bleu et un stylo rouge, un crayon et un cartable. D’autre part, le RESDEN a exceptionnellement apporté un don à l’administration de l’école, don composé de 20 cahiers de préparation, des stylos, de 5 boîtes crayons, de 5 boîtes d’ardoisine et 20 boîtes de craie blanche et couleur. L’une des élèves de l’école, Maïmouna Allassane, élève de CM1 a, au nom de ses camarades remercié le généreux donateur. « Au nom de toutes les filles de l’école de Tabarey Barey, je vous remercie, vous les responsables du RESDEN pour la présente action et souhaite que ce genre d’action se poursuive » a-t-elle dit.
Ali Maman
chargé de la communication du RESDEN


Lire la suite ...
Éducation en Afrique de l’Ouest : les acteurs du PRODERE-AO fêtent les 10 ans du programme et lancent le nouveau concept "TOP EDUQ"

Le RESDEN est créé en 2005, il coordonne les actions des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Niger. Dans son intervention, le président du RESDEN a fait la genèse de sa structure en signalant que le RESDEN est devenu formel en décembre 2010 et regroupe en son sein des syndicats, des associations, des ONG et des structures étatiques. Selon M. Sayouba Hali¬dou, les membres fondateurs sont les structures qui ont participé à rassemblée générale constitutive du réseau en décembre 2005. Aujourd’hui, le réseau compte plus de 30 organisations actives dans le domaine de l’éducation. A travers cette rencontre, le RES¬DEN fait découvrir au public ses activités et le Programme du Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) devenu depuis le mois de mars 2016, TOP EDUQ. Ainsi, les réseaux africains fêteront leur autonomie et une nouvelle ère commence pour eux, celle des questions éducatives post 2015 dont celles relatives à la qualité, au genre et à l’environnement en éducation. Il faut rappeler qu’au départ en 2005, le PRODERE-AO avait pour mission principale de développer les réseaux d’éducation en Afrique de l’ouest, pour faire d’eux des sources et forces de propositions dans leurs pays respectifs. Dix ans après, ces réseaux structurés doivent prendre leur envol sur le double plan financier et stratégique. En effet, le PRODERE-AO a pour objectif de contribuer à l’amélioration du système éducatif des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal, afin de participer à la réalisation des objectifs de l’Education de Qualité Pour Tous (EQPT). Chefs de file thématiques ont procédé à la présentation de leur programme. Ainsi, en ce qui concerne la thématique Education de base piloté par le Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN), le responsable a dit que l’objectif de la thématique est de lutter contre les déperditions scolaires. Quant à la thématique Education Non Formelle conduite par les Scouts du Niger, le représentant de ce mouvement a expliqué que l’éducation non formelle (ENF) est un processus organisé qui permet aux jeunes de développer leurs valeurs, des aptitudes et compétences autres que celles acquises dans le cadre de porteur du projet a développé les activités menées et celles qui sont en cours d’exécution. Pour la thématique Petite Enfance dirigée par ONPPE, la responsable de la thématique a expliqué que, l’analyse du contexte a permis au groupe thématique d’identifier 4 priorités à savoir l’augmentation du nombre de structures préscolaires et les adapter aux réalités locales ; une prise de conscience collective sur l’importance de la prise en charge de la petite enfance chez tous les publics (éducation des filles, enfants porteurs de handicap, zones rurales,...) ; l’amélioration de la qualité de l’encadrement des jeunes enfants dans les structures existantes, en orientant les méthodes pédagogiques vers des démarches plus actives et mettre à disposition des pouvoirs publics et des autorités locales des méthodologies nouvelles permettant d’améliorer la qualité de l’éducation de la Petite Enfance.
La thématique Handicap pilotée par le Syndicat National des Agents de la Jeunesse, de la Culture et des Sports (SYNAJECS), a pour objectif de lutter pour une éducation inclusive et pour contribuer à une perception positive à l’égard des personnes en situation de handicap. Le programme prévoit plusieurs activités pour l’amélioration de ce domaine. Enfin, le coordonnateur du projet TOP EDUQ, M. Ousmane Joseph Halidou a présenté le projet au public et l’importance de ses 4 thématiques tout en précisant que ces dernières constituent la colonne vertébrale des activités des réseaux. Elles constituent également la particularité et la force du programme. Dans la mise en œuvre de son plan d’action, le programme bénéficie des appuis techniques et financiers de plusieurs partenaires.
Seini Seydou Zakaria


Rubrique : Actions locales
Podium de la cérémonie d’ouverture

Le RADEB prône l’utilité du conte dans l’éducation des jeunes.

Dans le cadre de la journée mondiale de contes, le Réseau des Acteurs de Développement de l’Education au Bénin (RADEB) a organisé le mercredi 23 mars 2016 à l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) une journée d’échanges sur le conte autour du (...)


Lire la suite ...
Rubrique : Mali
Invités

Le RASDEC-MALI a célébré son 10 ème anniversaire à la maison des jeunes de Bamako (Mali) le vendredi 25 Mars 2016.

Au menu de cette célébration on peut noter la conférence de presse, la distribution des documents de TOP-EDUQ et les prestations d’artistes. Cette conférence a permis aux membres du (...)


Lire la suite ...
Rubrique : Les acteurs du PRODERE-AO au Bénin
Podium d’ouverture de la cérémonie

L’ONG ASEP (membre du RADEB) va au secours des filles et femmes handicapées couturières du 5è arrondissement de Porto-Novo.

C’est ce vendredi 1er Avril 2016 que l’ONG ASEP (Action Sociale pour l’Eradication de la Pauvreté), réunit pour 04 jours une vingtaine de personnes handicapées couturières (...)


Lire la suite ...
Rubrique : Les acteurs du PRODERE-AO au Sénégal
Interview du DJASE et du Pdt

Le mercredi 23 mars 2016 sera marquée d’une croix blanche dans les annales de CNDREAO Sénégal pour avoir enregistré l’organisation d’une foire aux savoirs, dans le cadre de la célébration des 10 ans du PRODERE-AO.


Lire la suite ...
Rubrique : Les acteurs du PRODERE-AO au Sénégal
Les participants et participantes

CNDREAO Sénégal procède à la restructuration de son Groupe thématique Education de Base


Lire la suite ...
Rubrique : Les acteurs du PRODERE-AO au Sénégal

Le séminaire sur les premiers apprentissages a porté sur les fonds baptismaux le Réseau francophone LECTURE. CNDREAO Sénégal y a participé.


Lire la suite ...
Rubrique : Actions locales

Titre du Poste

Chargé de Communication-Production-Partenariats

Finalité du Poste

Sous la responsabilité du Coordinateur National du RODEB la/le Chargé de communication-Production-Partenariats a pour mission d’accompagner le réseau national dans ses stratégies de communication/d’influence/de (...)


Lire la suite ...

0 | 5 | 10

Du 4 au 6 juillet 2015, s’est tenue, à la Fédération des Yvelines de la Ligue de l’Enseignement, à Trappes, la 4ème rencontre annuelle du Comité de (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 30 août 2015
par crc1
Dans le cadre de cette ultime étape du programme (Mars 2016 / Février 2018), le Comité de Pilotage Transnational (CPTN) lance un grand jeu concours (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 15 juin 2015
par administrateur
Le Fonds d’appui aux initiatives transnationales (FAIT) a été lancée le jeudi 19 février 2015 par l’Assemblée générale du PRODERE AO tenue lors des RFA (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 4 mars 2015
par crc1, administrateur
La 6ème édition du journal du programme, la pirogue, vient de paraître.
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 5 juillet 2013
par france1
En cours de construction...
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 13 février 2013
par webmestre

0 | 5 | 10














Contacts des responsables nationaux

PaysNomMailTél
Bénin Emmanuel TOGBE ongradeb@yahoo.fr +229 97 74 05 33
Burkina Faso Zacharie SAOUADOGO nateouendezacharie@yahoo.fr +226 25 35 59 16
France Florian BOULENGER fboulenger@solidarite-laique.org +33 1 45 35 13 13
Mali Sekou SIDIBE sekousidibe30@yahoo.fr +223 62 63 17 33
Niger Joseph HALIDOU josephalid@yahoo.fr +227 90 38 37 36
Sénégal Vincent Paul ZANNOUVI comitesenegal@gmail.com +221 76 285 61 40

Éducation en Afrique de l’Ouest : les acteurs du PRODERE-AO fêtent les 10 ans du programme et lancent le nouveau concept "TOP EDUQ" Accès direct

Le RESDEN est créé en 2005, il coordonne les actions des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Niger. Dans son intervention, le président du RESDEN a fait la genèse de sa structure en signalant que le RESDEN est devenu formel en décembre 2010 et regroupe en son sein des syndicats, des associations, des ONG et des structures étatiques. Selon M. Sayouba Hali¬dou, les membres fondateurs sont les structures qui ont participé à rassemblée générale constitutive du réseau en décembre 2005. Aujourd’hui, le réseau compte plus de 30 organisations actives dans le domaine de l’éducation. A travers cette rencontre, le RES¬DEN fait découvrir au public ses activités et le Programme du Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) devenu depuis le mois de mars 2016, TOP EDUQ. Ainsi, les réseaux africains fêteront leur autonomie et une nouvelle ère commence pour eux, celle des questions éducatives post 2015 dont celles relatives à la qualité, au genre et à l’environnement en éducation. Il faut rappeler qu’au départ en 2005, le PRODERE-AO avait pour mission principale de développer les réseaux d’éducation en Afrique de l’ouest, pour faire d’eux des sources et forces de propositions dans leurs pays respectifs. Dix ans après, ces réseaux structurés doivent prendre leur envol sur le double plan financier et stratégique. En effet, le PRODERE-AO a pour objectif de contribuer à l’amélioration du système éducatif des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal, afin de participer à la réalisation des objectifs de l’Education de Qualité Pour Tous (EQPT). Chefs de file thématiques ont procédé à la présentation de leur programme. Ainsi, en ce qui concerne la thématique Education de base piloté par le Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN), le responsable a dit que l’objectif de la thématique est de lutter contre les déperditions scolaires. Quant à la thématique Education Non Formelle conduite par les Scouts du Niger, le représentant de ce mouvement a expliqué que l’éducation non formelle (ENF) est un processus organisé qui permet aux jeunes de développer leurs valeurs, des aptitudes et compétences autres que celles acquises dans le cadre de porteur du projet a développé les activités menées et celles qui sont en cours d’exécution. Pour la thématique Petite Enfance dirigée par ONPPE, la responsable de la thématique a expliqué que, l’analyse du contexte a permis au groupe thématique d’identifier 4 priorités à savoir l’augmentation du nombre de structures préscolaires et les adapter aux réalités locales ; une prise de conscience collective sur l’importance de la prise en charge de la petite enfance chez tous les publics (éducation des filles, enfants porteurs de handicap, zones rurales,...) ; l’amélioration de la qualité de l’encadrement des jeunes enfants dans les structures existantes, en orientant les méthodes pédagogiques vers des démarches plus actives et mettre à disposition des pouvoirs publics et des autorités locales des méthodologies nouvelles permettant d’améliorer la qualité de l’éducation de la Petite Enfance.
La thématique Handicap pilotée par le Syndicat National des Agents de la Jeunesse, de la Culture et des Sports (SYNAJECS), a pour objectif de lutter pour une éducation inclusive et pour contribuer à une perception positive à l’égard des personnes en situation de handicap. Le programme prévoit plusieurs activités pour l’amélioration de ce domaine. Enfin, le coordonnateur du projet TOP EDUQ, M. Ousmane Joseph Halidou a présenté le projet au public et l’importance de ses 4 thématiques tout en précisant que ces dernières constituent la colonne vertébrale des activités des réseaux. Elles constituent également la particularité et la force du programme. Dans la mise en œuvre de son plan d’action, le programme bénéficie des appuis techniques et financiers de plusieurs partenaires.
Seini Seydou Zakaria

Actus

puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce RSS

2010-2016 © Prodéré-AO - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP